Étiquettes

, ,

 (Jean Wendling Berlin-Strasbourg 28.08.2013 écrit après 10 jours en compagnie de Dietrich Bonhoeffer… )

Mon fils, ma fille,

tu as été secoué quelque fois dans ta vie,

tu te demandais même si je t’avais abandonné,

tellement tu étais blessé, désillusionné, fatigué,

Je ne t’ai jamais abandonné,

même quand tu étais au bord du gouffre,

malmené par les épreuves insupportables ou insurmontables.

Je n’ai jamais renoncé à te former.

N’es tu pas mon disciple bien -aimé ?

Avec bienveillance,  j’ai pris du temps pour te faire bouger,

avec une grande confiance, avec  tendresse, je t’ai manifesté ma fidélité.

Aujourd’hui tu es hésitant dans cette nouvelle étape,

tu peux encore compter sur moi.

Oui, une nouvelle étape décisive se dessine, fais moi confiance.

Mets-toi en route, sois fidèle et conséquent.

Compte sur ma présence et ma bénédiction.

Ne te lamente pas sur tes pertes,

tes renoncements seront fécondés.

Si le grain de blé ne meurt,  tu ne peux porter du fruit.

Regarde : n’y a t-il pas promesse d’une belle récolte ?

Avec bienveillance et tendresse,  je te manifeste ma fidélité.

La fin … ou le début de la vie ?

Mon enfant, à l’inverse du tout, tout de suite et sans suite,

Je suis le Dieu des lentes maturations,

des petits recommencements et des grands horizons,

tu es parfois immobilisé dans tes douleurs,  je t’ouvre à de nouvelles dimensions.

Tu es parfois freiné par tes peurs irrationnelles, je marche à tes cotés,

va de l’avant,  suis moi avec confiance et audace,

avec confiance et tendresse, je te manifeste ma fidélité.

Publicités